19 août 2015 – Les 29 et 30 août 2015, la ville de Montpellier commémore le 70ème anniversaire de la libération du territoire national


En raison des travaux de bouclage de la ligne 4 de tramway, boulevard Henri IV à Montpellier, le convoi de véhicules militaires d'époque et les reconstituants ne passeront pas sous l'Arc de Triomphe, le dimanche 30 août 2015, lendemain du 71ème anniversaire de la libération de Montpellier. Photo prise le mercredi 19 août 2015. Copyright : Edouard Paris

En raison des travaux de bouclage de la ligne 4 de tramway, boulevard Henri IV à Montpellier, le convoi de véhicules militaires d’époque et les reconstituants ne passeront pas sous l’Arc de Triomphe, le dimanche 30 août 2015, lendemain du 71ème anniversaire de la libération de Montpellier. Photo prise le mercredi 19 août 2015. Copyright : Edouard Paris

Montpellier va certainement faire parler d’elle dans les médias nationaux et peut-être même internationaux le weekend des samedi 29 et dimanche 30 août 2015 dates retenues pour la commémoration du soixante-dixième anniversaire de la libération du territoire national, petite subtilité du service communication commun à la ville et à la métropole de Montpellier, la libération de Montpellier étant intervenue le 29 août 1944, soixante-et-onze ans plus tôt.

Sans doute déçu par l’absence de retombées médiatiques de la cérémonie qu’il présidait un an auparavant, le vendredi 29 août 2014, et dépité par la défaite 1 à 0, le lendemain à Nantes, du Montpellier Hérault Sport Club dont les maillots des joueurs arboraient pourtant l’inscription « 70ème Anniversaire de la libération de la ville de Montpellier », Philippe Saurel, premier magistrat de la ville de Montpellier, président de Montpellier Méditerranée Métropole et candidat aux élections régionales de décembre 2015, a décidé d’organiser de son propre chef, à l’échelle de ses ambitions, une cérémonie de commémoration du soixante-dixième anniversaire de la libération du territoire national dont il va certainement briguer la présidence en 2017 sur les conseils avisés de Geneviève de Fontenay, présidente d’honneur du Comité Miss Prestige national.

Trêve de plaisanterie, le samedi 29 août 2015, une cérémonie commémorative en hommage à six fusillés aura lieu à 18h00 à Montferrier-sur-Lez, devant le Monument aux Morts. Elle sera précédée de l’installation de reconstituants et de véhicules militaires d’époque sur le terrain dit « Le Devezou », commune de Montferrier-sur-Lez, pour une parade entre 14h00 et 18h00.

Le lendemain, dimanche 30 août 2015, trois cérémonies seront organisées à Montpellier, à 9h00, villa des Rosiers (ancienne prison de la Gestapo), avenue de Castelnau, à 9h30 à l’internat d’Excellence (ancienne caserne de Lauwe), 4 rue du 81ème Régiment d’Infanterie, et à 10h45 au Monument aux Morts, esplanade Charles-de-Gaulle, en présence d’un représentant de l’Etat.

A 9h30, le même jour, le convoi de véhicules militaires et les reconstituants quitteront Montferrier-sur-Lez pour rejoindre l’avenue du Pirée à Montpellier, à 11h30, terme d’une troisième étape, face à l’Hôtel de Région, tout un symbole, Philippe Saurel ayant préalablement pris place à bord d’un véhicule équipé de chenilles.

Les véhicules du convoi seront exposés au public avenue du Pirée de 11h30 à 15h00.

La station de tramway la plus proche de l’avenue du Pirée est « Place de l’Europe » commune aux lignes 1 et 4 de tramway.

Note : la dernière ville libérée en France fut Saint-Nazaire à 64 km l’ouest de Nantes, le 11 mai 1945, soit trois jours après l’armistice du 8 mai 1945.

Info : Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Ligne 1, Ligne 4, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour 19 août 2015 – Les 29 et 30 août 2015, la ville de Montpellier commémore le 70ème anniversaire de la libération du territoire national

  1. Demosthène dit :

    Remarquable référence historique Edouard – je vous félicite !…
    En effet, on oublie souvent la « poche de Saint-Nazaire » où les allemands s’étaient retranchés autour de la base sous-marine – qui s’avéra indestructible… malgré les bombardements…
    La faute à Churchill selon l’histoire « officieuse » – qui aurait ordonné d’attendre que les travaux soient bien avancés afin de faire un maximum de dégats avant de lancer ses avions…
    trop tard – le toit étant coulé et impénétrable aux attaques désormais !
    Un fait historique – et très personnel car mon père ( italo/autrichien ) réquisitionné par l’organisation Todt chargée du Mur de l’Atlantique était sur place en 1943/1944 sous les bombes.

  2. Ping : 31 août 2015 – La photo insolite du mois écoulé | Tramway de Montpellier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s