11 août 2015 – Train de l’Andorge en Cévennes (TAC)


Antre Alès et Florac, petit reportage photo sur le Train de l’Andorge en Cévennes, un tout petit train touristique en devenir à voie de quarante centimètres de large , qui a la particularité de relier Saint-Cécile-d’Andorge, dans le Gard, à Saint-Julien-des-Points, en Lozère, en utilisant une toute petite partie de la plateforme de l’ancienne ligne du Chemin de Fer Départemental de la Lozère, de Florac à Sainte-Cécile-d’Andorge, exploitée du 24 juillet 1909 (inauguration officielle le 8 août 1909, note du webmestre) au 31 mars 1968.

Cet été, le train circule tous les jours, excepté le lundi, jusqu’au dimanche 23 août 2015. Autrement, le train fonctionne tous les dimanches d’avril à octobre.

Le train composé de quatre baladeuses de seize places chacune est tracté par une des deux répliques de locomotives diesel des séries BB 66000 et BB 67000 qui ont opéré pendant plus de quarante ans sur la ligne des Cévennes, Nîmes – Clermont-Ferrand, dont l’avenir est très incertain à ce jour.

Les départs sont donnés de l’ancien quai CFD – PLM (puis SNCF) de la gare de Sainte-Cécile-d’Andorge à 15h00, 16h00 et 17h00.

Sur les 1450 mètres du parcours, le TAC franchit un viaduc en courbe de quatre arches au dessus du ruisseau l’Andorge, dont le lit se situe 25 mètres plus bas, qui a la particularité d’être à cheval sur le département du Gard et de la Lozère, et un tunnel de 82 mètres de long dénommé « Bramefont » à proximité de la halte de Saint-Julien-des-Points, deux ouvrages d’art remarquables, plus que centenaires désormais, qui ont très bien résisté aux caprices météorologiques connus sous le nom d’épisodes cévenols.

A Saint-Julien-des-Points, tout de suite après l’arrivée du train, la locomotive diesel est retournée sur la plaque tournante car sa boite de vitesse comporte quatre vitesses pour avancer et une vitesse pour reculer. Sur place, les voyageurs se voient offrir de l’eau fraîche mélangée à un sirop au choix et peuvent écouter le chef de train en verve raconter l’histoire du CFD de la Lozère et celle du TAC. De la documentation est disponible et des livres portant sur cette partie des Cévennes sont à la vente. Quant aux enfants, ils peuvent s’occuper durant un bon quart d’heure avec des jeux préparés pour eux par des bénévoles d’une extrême gentillesse. Les retours, depuis Saint-Julien-des-Points, sont programmés à 15h35, 16h35 et 17h35.

Le contenu du site internet du Train de l’Andorge en Cévennes (TAC) est très complet. Une page Facebook est également ouverte.

Info : Edouard Paris

Cet article a été publié dans Fourre tout, Voyages. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s