4 juillet 2015 – Les cyclistes grands oubliés du parking Saint-Roch inauguré ce samedi 4 juillet 2015


Le samedi 4 juillet 2015, une vingtaine de membres de l'association Vélocité Montpellier a manifesté de façon originale pour dénoncer le nombre dérisoire d'emplacements dédiés au vélo au niveau zéro du parking Saint-Roch officiellement inauguré  le même jour. Copyright : Edouard Paris

Le samedi 4 juillet 2015, une vingtaine de membres de l’association Vélocité Montpellier a manifesté de façon originale pour dénoncer le nombre dérisoire d’emplacements dédiés au vélo au niveau zéro du parking Saint-Roch officiellement inauguré le même jour. Copyright : Edouard Paris

Le parking Saint-Roch, dont la mise en service est intervenue le mercredi 1er juillet 2015, a été inauguré à 11h00, ce samedi 4 juillet 2015, par Philippe Saurel, en sa qualité de maire de la ville de Montpellier, qui a voulu montrer ses talents d’historien au cours de son discours en déclarant que la ligne de chemin de fer Montpellier – Cette (ancien nom de la ville de Sète) avait été ouverte en 1835 et que la locomotive qui avait assuré le train inaugural avait été fabriquée à Cardiff (Pays de Galle). En réalité, il aurait dû dire 1839 pour l’ouverture de la ligne et Leeds (Angleterre) pour ce qui est du lieu de fabrication des toutes premières locomotives qui y ont circulé (source : ouvrage « La gare de Montpellier à travers le temps » écrit par Paul Génelot aux éditions ESPACESUD, mai 1993).

Ce nouveau parking, dont les accès et la seule sortie sont d’ores et déjà très décriés, jouxte la gare éponyme et dispose de 804 places de stationnement pour les automobiles dont 157 très exactement sont réservées au dépose minute (Kiss and Ride) et à la courte durée, niveaux P2 et P3.

Au niveau 0, c’est à dire rue Alexandra David-Néel, où tout reste encore à terminer, les motocyclistes bénéficieront de 30 emplacements alors que les cyclistes qui sont nettement plus nombreux à circuler dans notre ville devront se contenter de 20 à 30 emplacements vélo avec possibilité d’extension selon le dossier de presse qu’à pu se procurer le webmestre.

Afin de manifester leur mécontentement, une vingtaine de membres de l’association Vélocité Montpellier se sont regroupés sur le nouveau parvis de la gare Saint-Roch, en contrebas du Pont-de-Sète, pour y réaliser une structure éphémère représentant un arbre à vélo économiseur de surface afin de démontrer que la capacité de la vélo station du niveau 0 pourrait être facilement portée à 400 vélos (20 structures verticales x 20 vélos) compte tenu de sa hauteur sous plafond.

Au moment où la première étape du Tour de France, un contre-la-montre individuel, se déroule ce samedi 4 juillet 2015 dans les rues d’Utrecht (Pays-Bas), il faut souligner qu’un immense parking à vélo d’une capacité de 12.500 places est en cours de construction à deux pas de la gare principale de cette ville néerlandaise. Une première tranche sera livrée en 2016. On est très très très loin de l’offre parking vélo proposée par les élus montpelliérains dont la plupart ont été gavés au biberon du tout automobile.

Info : Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Ligne 2, Ligne 4, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour 4 juillet 2015 – Les cyclistes grands oubliés du parking Saint-Roch inauguré ce samedi 4 juillet 2015

  1. Miguel dit :

    Utrecht, qui fait à peu près la taille de Montpellier, c’est aussi un nœud ferroviaire très important. C’est la gare la plus fréquentée de Hollande si on tient compte des voyageurs en correspondance. J’y avais compté 14 quais, 19 voies (certaines sans quais), et des travaux en cours en 2014 pour ajouter 2 nouveaux quais et 2 nouvelles voies. À ceci, il faut ajouter une gare routière assez importante, une station de taxis, un parking à vélos géant, et même un centre commercial. Et c’est en centre-ville… C’est là: http://www.openstreetmap.org/relation/47667#map=16/52.0894/5.1097

  2. Effectivement, une vélostation de quelques centaines de place près de la gare n’aurait rien de démesuré vu la population de Montpellier, et l’usage du vélo qui s’y développe régulièrement depuis des années (malgré la faiblesse des efforts pour faciliter la vie des cyclistes).
    Les autorités locales et régionales (et SNCF Réseau, au passage…) feraient mieux de mettre à niveau leurs politiques de mobilité et d’équiper en conséquence la gare Saint-Roch. Au lieu de cela, elles continuent à rêver au tout bagnole et à construire une gare TGV excentrée absurde, dédiée à la voiture,
    Pour vous informer : http://garetgv.free.fr/
    Pour agir : http://citizencase.org/projet/argent-public-200-millions-gaspilles/

  3. Il est tout aussi absurde de détruire à grand frais les 250 places du parking Laissac alors qu’il pouvait accueillir un centaine de véhicules électriques en auto partage…

  4. Ping : 11 Juillet 2015 – Parking Saint-Roch à Montpellier : choisissez le niveau où vous allez garer votre véhicule en fonction de la durée de stationnement que vous aurez préalablement estimée | Tramway de Montpellier

  5. Yann dit :

    Hé oui mais voilà, le vélo ne fait pas gagner un centime à celui qui construit son parking. Donc tant que les décideurs ne seront pas persuadés qu’un vélo garé en sécurité (toit et arceau pratique) signifie un consommateur dans la zone où il se trouve, ils ne penseront toujours pas vélo en priorité, mais juste en dernière roue pour faire à la mode…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s