16 février 2014 – Tests d’affichage de la vitesse sur le pare-brise


Depuis quelques jours, la motrice 1 de la rame 2080 Citadis 402 Alstom qui évolue sur la ligne 3, est équipée d’un gros boitier  fixé à l’avant du tableau de bord sur lequel se trouve une petite surface vitrée apposée contre le pare-brise dans le champ de vision du conducteur.

Cet équipement, dont les tests se déroulent à Montpellier, sert à simuler un affichage de la vitesse sur pare-brise, comme cela existe déjà dans le monde de l’automobile et de façon encore plus sophistiquée dans le monde de l’aviation de chasse, pour un meilleur confort de conduite et pour un renforcement de la sécurité, le conducteur n’ayant plus à jeter régulièrement un oeil sur son écran de contrôle de la vitesse quand le tramway avance.

Si les tests s’avèrent concluants, ce dispositif pourrait équiper à l’avenir les futures rames de tramway dès leur sortie d’usine et peut-être aussi les rames déjà en circulation.

Info : Louis Ferdinand

Cet article, publié dans Fourre tout, Ligne 3, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour 16 février 2014 – Tests d’affichage de la vitesse sur le pare-brise

  1. Démosthène dit :

    Pour l’aviation de chasse et le pilotage des hélicos de combat – ce type d’affichaque « tête haute » est déjà dépassé = les données sont projetées sur une lentille devant l’un des yeux.
    Dans un autre ordre d’idée = voilà qui pourrait faire réfléchir l’ARFA =
    http://www.laprovence.com/article/edition-avignon-grand-avignon/2753353/coup-de-griffe-rate-contre-le-projet-de-tramway.html

  2. ooart dit :

    Bonjour, contrôleur de vitesse aperçu à Lattes sur la ligne 3 en direction de Lattes. Aurait-il été déménagé ?

  3. Ping : 1er mars 2014 – Le radar afficheur de vitesse de la rue Jules-Ferry à Montpellier, installé à Lattes | Tramway de Montpellier

  4. Jean-Louis VALAT dit :

    L’ ARFA n’est pas dans une alternative politique . Son objectif est de sauver un territoire de 23 hectares pouvant constituer le seul grand parc central à Montpellier et d’empêcher son morcellement dès avant sa création. Tout le monde a compris que bien avant l’enquête publique, les accords entre municipalité et promoteurs étaient bouclés , ce qui est proprement insupportable et constitue un déni de démocratie. La population n’est pas d’accord . A part la vertueuse liste socialiste qui fait semblant de vouloir « sanctuariser le parc ». Aucune autre liste n’approuve le passage du tram en bordure ou dans le Parc Montcalm .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s