11 octobre 2013 – Le nouveau Schmilblick


Copyright : Anje34

Copyright : Anje34

– Eh bien, bonjour, le Schmilblick est aujourd’hui à Montpellier, place Saint-Denis. Je rappelle brièvement que le Schmilblick comprenait une partie fixe et une partie mobile.

– A vous Simone !

– Bonjour Guy, candidats de Montpellier venus nombreux bonjour!

– Le premier candidat, c’est Monsieur ?

– Monsieur Jean-Pierre Moure, président de la communauté d’agglomération de Montpellier mais avant tout maire de la ville de Cournonsec.

– Posez votre question Monsieur !

– Oui, alors est-ce que le Schmilblick est-il rose ?

– Non, Monsieur, à quoi pensiez-vous ?

– A une rose du jardin municipal de Cournonsec.

– Non Monsieur, candidat suivant, Simone !

– Oui Guy, c’est à vous, Monsieur ?

– Bonjour, je me présente, Jacques Domergue, candidat farfelu aux dernières elections municipales, de passage rue du Faubourg-de-la-Saunerie tout à fait par hasard. Est-ce que le Schmilblick a gagné les élections présidentielles en 2012 ?

– Non, Monsieur…

– Pourtant ça y ressemble !

– C’est ça Monsieur, candidat suivant, Simone.

– Candidat suivant, c’est Monsieur :

– Azdine Douair.

– Monsieur Zinedine Douair ?

– Azdine Douair, c’est pas montpellierain comme nom.

– Azdine, alors posez votre question.

– Merci, Mademoiselle, est-ce qu’on peut trouver le Schmilblick dans une urne electorale ?

– Euh, que voulez vous dire ? Simone avez vous compris ?

– Je suis comme vous Guy,  je crois, allez exprimez vous  Azdine !

– Moi Azdine Douair, je demande à m’exprimer. On est soit disant dans une démocratie. J’étais candidat à la primaire socialiste et on m’a enlevé cette candidature et je voulais quand même m’exprimer devant les téléspectateurs de France 3. J’ai demandé une minute et vous me dites : « Non, non, le Scmilbkick ne se trouve pas dans l’urne électorale»

– Candidat suivant, c’est Monsieur ?

– Bonjour Guy, Michaël Delafosse, candidat malheureux aux primaires socialistes de Montpellier. Est-ce qu’un socialiste peut tirlipoter le Schmilblick tout seul à la permanence de la rue Saint-Maur à Montpellier en l’absence des deux autres candidats ?

– Non, à quoi pensez-vous ?

– Au nain du jardin municipal de Cournonsec.

– Oui, c’est ça alors ! Sil vous plait, candidat suivant, Simone !

– Le candidat suivant est une candidate !

– Non, Non !

– Oh! excusez moi on ne les reconnaît plus, je…

– Allez-y posez votre question, Monsieur !

– Est-ce qu’on peut démonter le Schmilblick ?

– Oui, pourquoi ?

– Pour le remonter eh banane !

– C’est amusant, c’est très intelligent ! Merci, Monsieur. Simone..

– Bonjour Guy.

– Bonjour Monsieur, posez votre question ?

– Bon, alors voilà, c’est Philipe, je voudrais dire à Hélène qu’elle aille directement chez Jean-Pierre parce que comme j’ai paumé les clés de la mairie, on va être emmerdé pour ouvrir la salle des mariages demain samedi.

– On lui dira, Monsieur !

– Candidat suivant :

– C’est Papy Fleurence, euh…Bonjour

– C’est une catastrophe

– Ah oui voila…Est-ce que le Schmimimibilimimi…

– Non ! Ah! C’a y est M’sieur, alors le Similibili…

– Mais enfin Simone !

– Candidat suivant !

– Est-ce que le Schmilblick actuellement est contre les travailleurs immigrés ?

– Euh, non, Monsieur, à quoi pensez-vous ?

– A France Jamet.

– Non, alors s’il vous plaît ! Je rappelle que le Schmilblick est un jeu, je rappelle que le Schmilblick est le vestige d’une barrière automatique et une barrière automatique n’a jamais fait de politique, allons voyons ! Hein ? Mais non, je l’ai pas dit.

– Candidat suivant, c’est Monsieur ?

– Monsieur Jean-Louis Roumegas, député de l’Hérault Europe Ecologie Les Verts ! Est-ce qu’on peut mettre le Schmilblick dans le parc Montcalm ?

– A quoi pensez-vous ?

– A un distributeur de préservatifs.

– Euh…Candidat suivant.

– Alors, me revoila, ça y est ! Est-ce que le Schmilblick…dans la main…

– C’est Papy Fleurence !

– Euh, ben…à quoi pensez-vous Monsieur ?

– A rien, c’était pour faire avancer le Schimilimilibimliibili

Parodie du sketch de Coluche « Le Schmilblick »  signée Edouard Paris dont Jacques-Olivier Teyssier fait écho dans sa revue de presse de Montpellier journal datée du dimanche 13 octobre 2013.

Cet article, publié dans Fourre tout, Ligne 3, Ligne 4, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour 11 octobre 2013 – Le nouveau Schmilblick

  1. Démosthène dit :

    Amusant et habile – mais pas sérieux Edouard !…
    Une envie de détente avant d’aborder les problèmes graves ?

  2. Ping : 14 décembre 2013 – Ligne 5 : pour être élu maire de Montpellier, Jean-Pierre Moure serait prêt à renoncer au tracé préférentiel de merde | Tramway de Montpellier

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s