12 septembre 2013 – La fréquentation du terminus « Juvignac » ira crescendo


Avec l’arrivée des premiers habitants du nouveau quartier « Les Constellations » à Juvignac, prochainement peut-être « Juvignac  Les Bains » ou « Juvignac Les Thermes », la fréquentation du terminus « Juvignac » de la ligne 3, implanté au cœur de ce nouveau quartier résidentiel, ira crescendo.

A  la station « Mosson », la première qui succède au terminus « Juvignac »,  les néo juvignacois ont le choix entre poursuivre directement jusqu’au centre de Montpellier et au-delà vers « Lattes Centre » (principalement en semaine) et « Pérols – Etang de l’Or » (exclusivement les dimanches et jours fériés)  à bord de rames à la livrée « Vingt mille lieues sous les mers », ou emprunter une rame bleue aux hirondelles de la ligne 1 pour rejoindre des établissements hospitaliers, des zones d’activité et des facultés sans passer par l’écusson de Montpellier.

Le nouveau quartier « Les Constellations » se situe à l’écart des grands axes routiers, d’où une moindre pollution atmosphérique et sonore.  Ses nouveaux habitants seront ainsi moins exposés aux particules fines notamment celles émises par les moteurs diesel des véhicules routiers, contrairement aux habitants et futurs habitants des immeubles construits ou en cours de construction à proximité  de l’actuelle autoroute A9 et de son doublement à venir.

L’actuel gouvernement n’ayant pas l’intention d’alourdir la taxation du carburant diesel, bien que ce soit une recommandation de la Cour des Comptes, pourquoi ne pas ramener le prix de l’essence sans plomb 95 (SP 95) au prix du litre de diesel d’ici à la fin de l’année 2013, d’autant plus que le volume distribué du SP 95 représente moins de 20% du volume général distribué. Une fois à parité, la taxe de ces deux types de carburant augmenterait chaque année de 2,5 centimes d’euro entre 2014 et 2020,  ce qui représenterait au bout de la septième année une hausse de la taxation de 17,5 centimes d’euro égale à l’écart actuel entre un litre de diesel, le moins cher, et le SP 95. Les véhicules roulant au SP 95 regagneraient du terrain (90% des véhicules neufs vendus à ce jour sont équipés d’un moteur diesel) et les raffineries françaises pourraient écouler leur surplus de SP 95 en France au lieu de devoir le vendre à l’étranger sans aucune marge ou au pire à perte.

Info : Anje34 et Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Ligne 3, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s