4 juillet 2013 – De la friture sur la ligne 5


A la suite d’un commentaire à froid du maire de Clapiers dans le quotidien Midi Libre, édition Montpellier et sa région, en date du 3 juillet 2013, sur les conclusions du rapport de l’enquête publique préalable à la déclaration d’utilité publique de la ligne 5 de tramway, la Préfecture de l’Hérault a publié un communiqué de presse dans la foulée. En voici la teneur :

« Montpellier, le 3 juillet 2013

Opération de la ligne 5 du Tramway de la Communauté d’Agglomération de Montpellier Enquête publique du 10 avril au 13 mai 2013

Le rapport de l’enquête publique préalable à la déclaration d’utilité publique relative à la création d’une cinquième ligne de tramway par la Communauté d’Agglomération de Montpellier (CAM) a été rendu, et présenté le vendredi 28 juin 2013 à l’ensemble des communes concernées par le tracé.

La commission d’enquête a assorti son avis favorable de trois recommandations. Ces recommandations sont de simples souhaits et conseils donnés au maître d’ouvrage, c’est-à-dire ici la CAM :

– commencer les travaux par le bouclage de la ligne 4 en vue de favoriser les interconnexions du réseau et de desservir le cœur de la ville en priorité

– prévoir un étalement des investissements, sans remettre en cause la différenciation des trois tronçons Lavérune-Gennevaux, Paul Fageon-Les Bouisses et Girac-Clapiers.

– ne pas écarter le projet de desserte du quartier La gaillarde/Sup Agro/Inra, mais le conserver dans le cadre des ajustements qui pourraient permettre à l’avenir d’optimiser le réseau. 

Dans un article Midi Libre en date du 3 juillet 2013, Pierre Maurel, maire de Clapiers, se référant à ce rapport, déclare « être habitué aux aberrations de l’Etat ». Or, la commission d’enquête s’est prononcée en fonction des observations recueillies auprès des usagers et les réponses de la CAM sur le projet conformément aux dispositions du code de l’environnement. Elle a rendu son avis motivé et personnel sur le projet de manière objective. Elle considère que le projet est d’intérêt général et qu’il est conforme aux objectifs du plan de déplacements urbains de l’Agglomération de Montpellier. L’avis de la commission, contrairement à ce que semble croire M. Maurel, sans doute mal informé des procédures administratives, n’est ni un avis ni une décision du Préfet.

Le Préfet de l’Hérault prendra sa décision de déclarer ou non cette ligne de tramway d’utilité publique dans les prochains jours, au vu de l’ensemble des avis exprimés et de la délibération de la CAM sur le projet. »

Info : Montpellier journal

Cet article, publié dans Fourre tout, Ligne 4, Ligne 5, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour 4 juillet 2013 – De la friture sur la ligne 5

  1. Démosthène dit :

    Vive la France – quand il s’agit de râler !…
    Comme je l’ai dit lors d’un post précédent, j’habitais Nantes en 1985-1987
    La réalisation de la Ligne 1 a divisé les Nantais ( et les habitants de Saint Herblain – commune voisine où aboutissait le tracé… ) Résultat : au 1er tour des municipales certains ont voté contre le député-maire à l’origine du projet – plutôt pour râler que pour l’écarter…
    Résultat , compte tenu des divisions à gauche ( PC / PS ) c’est le candidat Divers Droites indépendant ET … Maire de Saint Herblain qui est passé de quelques milliers de voix !…
    …et a refusé d’inaugurer la Ligne 1…
    Bon soyons positifs – le Tram est un succès ( surtout pour Alstom ) =
    http://www.lepoint.fr/dossiers/art-de-vivre/made-in-france/made-in-france-un-tramway-nomme-citadis-03-07-2013-1692770_1608.php#xtor=EPR-6-%5BNewsletter-Quotidienne%5D-20130704

  2. Démosthène dit :

    Il faudrait déjà se concerter sur l’existant !… Extrait du Midi Libre du 5/07/2013…
    Sujet : Spectacle West Side Story
    « Dans les rangs des spectateurs qui vont au domaine d’O, l’entente des élus de nos collectivités territoriales est l’objet de quolibets. Car, faisant fi des représentations tardives, qui sont foison depuis des lustres au printemps et en été et donc pas exceptionnelles, Tam programme le dernier tram à 23 h 45. Un bon quart d’heure avant la fin des spectacles. À la sortie, l’usager se retrouve donc à pied. Et les hôtesses du domaine obligées d’excuser cet état de fait qui serait dû à « la mésentente entre ceux qui nous gouvernent ». De quoi laisser songeur le citoyen venu (seul, en couple ou en famille) en tramway et qui repart… en faisant du stop à minuit.. »
    Je confirme – ayant fait « taxi » hier soir Jeudi….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s