16 septembre 2012 – Les inaugurations se suivent et ne se ressemblent pas


Les Montpelliérains ont bien de la chance. En l’espace d’une semaine deux bâtiments de style architectural de classe mondiale ont été inaugurés sur le territoire de leur commune.

Statue de Georges Frêche le 16 septembre 2012

Copyright : Edouard Paris

Le premier, financé intégralement par la région Languedoc-Roussillon (avec la participation des contribuables montpelliérains, note du webmestre), a été inauguré le vendredi 7 septembre 2012, avenue du Mondial 98, à deux pas de la zone ludico-commerciale « Odysseum ».  Il s’agit du Lycée Georges Frêche, dont la construction a été confiée  à l’architecte et urbaniste italien Massimiliano Fuksas, de renommée internationale. Coût de cet équipement : près de 80 millions d’Euros. Cet établissement est desservi par la ligne 1 du tramway, station « Millénaire ». Georges Frêche, dont la statue érigée devant le lycée éponyme a été dévoilée l’avant-veille, mercredi 5 septembre 2012, avait choisi le nom de « Lycée Hôtelier Marianne ». Mais son décès, survenu le dimanche 24 octobre 2010, a conduit son successeur à la présidence de la région Languedoc-Roussillon, Christian Bourquin, à changer de nom (une manie parmi d’autres dont Georges Frêche était coutumier,  d’où le terme de « septimanie » (ses petites manies)  note du webmestre).

Pierrevives le 16 septembre 2012

Copyright : Edouard Paris

Le second, dont le coût de 125 millions d’Euros a été supporté à concurrence de 80 millions d’Euros par le conseil général de l’Hérault (avec la participation des contribuables montpelliérains, note du webmestre), est l’oeuvre de l’architecte anglo-irakienne de renommée internationale, Zaha Hadid. Le bâtiment, dont la forme rappelle un pâquebot de croisière, mouillera en permanence dans le quartier Mosson. Son inauguration a eu lieu le jeudi 13 septembre 2012, huit mois jour pour jour après le naufrage du « Costa Concordia » à moins d’une encablure de l’ile italienne du Giglio .  Il est baptisé « Pierresvives » et abrite désormais les Archives départementales de l’Hérault, la Médiathèque départementale et Hérault Sport. Seul bémol : il n’est désservi par aucune ligne de tramway. La station de la ligne 1 la plus proche, « Halle de la Paillade »,  est située à plus de cinq cents mètre à pied. Toutefois, une nouvelle ligne de bus urbain, la 19, entrée en service le samedi 15 septembre 2012, dessert au plus près le vaisseau amiral du département à l’arrêt « Lycée Léonard de Vinci »  grâce à une correspondance à partir de cette station « Halle de La Paillade » de la ligne 1. Cette nouvelle ligne de bus qui remplace la ligne 7 dans le quartier Mosson est également en correspondance avec la ligne 3 de tramway à la station « Hôtel du Département ».

Info : Edouard Paris

Cet article, publié dans Fourre tout, Ligne 1, Ligne 3, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s